Vous cherchez une réponse à cette question : Roaccutane = Miracle ? Vous vous considérez l’éventualité de faire une cure de Roaccutane, mais vous avez peur de ne pas le supporter ou des effets secondaires qui peuvent survenir ? ou pire vous retrouver à faire une cure de Roaccutane lourde pour finalement retourner à la case départ (sans toucher 200€ #monopoly) ?

[Découvrez le groupe de Soutien Anti-Rechute Roaccutane et recevez directement ma liste de produits Anti-Rechutes.]

Je pense qu’en matière de santé, il est fondamental c’est de fonctionner sur des faits et des chiffres. En tant qu’humain la grande majorité de nos décisions sont prises émotionnellement et justifier (ensuite) par la logique. Par exemple : en ce qui concerne le traitement de l’acné, on peut parcourir le net jusqu’à trouver un avis super positif sur un nettoyant et se dire : « Yay ! voilà mon sauveur » et se précipiter en pharmacie ou sur la page d’achat en gardant l’émotion et achetant son produit avec la ferme « croyance » qu’il va être la clé de notre souci…

roaccutane-miracle-bouton

roaccutane-miracle-bouton

Malheureusement et vous l’avez surement vécu (même peut être trop souvent), une déception peut généralement suivre ce genre de comportement. Pourquoi ? Pas parce que vous êtes maudits et les personnes qui n’ont pas d’acné sont des chanceux, mais parce que vous ne vous basez pas assez sur des faits. En d’autres termes, il vous manques de l’information. Attention pas du Blabla de blogueuse [;)] ni du charabia de scientifique. Mais des vraies infos 😉

isotretinoine-guerir-acne

isotretinoine-guerir-acne

J’aborde dans la vidéo des données cliniques importantes et comme tout « scientifique » le sait la règle N°1 est de citer et justifier ses sources. Dans la suite de l’article je vais vous montrer rapidos pourquoi une information PRIMORDIALE dans la décision de la prise Roaccutane n’est jamais voir très peu diffusée. Je n’ai rien contre les labo, ni animosité, ni orgueil mal placé, ni idéologie conspirationniste, je suis juste un mec passionné par le corps humain qui a galéré pendant presque 10 ans avec l’acné alors qu’il avait accès au maximum de ressources pendant son cursus pharmaceutique.

Roaccutane Miracle et Taux de Rechute

C’est très simple, je n’ai jamais vu ces chiffres jusqu’à ce que je fasse une recherche minutieuse sur Pubmed. Si vous n’avez pas entendu parler de Pubmed, il s’agit de la plus grande base de données mondiales sur les études médicales. Si vous avez, ne serait-ce que, passé une seule année de cours dans le domaine scientifique, il est quasi obligatoire que son non vous évoque quelque chose 😉

roaccutane-traitement-acne

roaccutane-traitement-acne

Voyant de plus en plus, aussi bien sur les forums que chez mes clients, qu’il était fréquent de voir  suivi une cure de « Roaccutane Miracle » et avoir finalement découvert avec surprise que leur boutons réapparaissaient dans les 6 à 9 mois, je me suis penché sur le sujet.

C’est là que j’ai trouvé ces 2 études très intéressantes. Ayant travailler 2 ans dans un centre d’investigation clinique, je commençais à creuser la validité et les biais dans les protocoles. Pour faire simple, j’ai regardé si conditions de l’expérimentation étaient fiables. Et ces 2 études ont retenu mon attention.

curacne-effet-secondaire

curacne-effet-secondaire

 

Une étude sur la relation entre le dosage (fort ou faible), les effets secondaires et le taux de rechute.

Le premier article démontre que les personnes suivant un traitement au Roaccutane ont un taux de rechute de presque 50% (47,5%) dans les 6 mois après la fin du traitement, ce qui est déjà très important. De plus, il n’apporte aucune information sur les rechutes survenant après ces 6 mois : aucune information à 1 an, 2 ans ou 3 ans. Personnellement, mon acné est revenu après environ 1 an, donc si j’avais participé à cette étude, j’aurai été comptabilisé dans la catégorie : succès du traitement (alors que ce n’est pas tout à fait ce qui s’est passé 😉 )

L’étude semble démontrer que les doses plus élevées peuvent réduire ce taux de rechute à 6 mois (toujours sans plus d’infos passé cette période) moyennant des poussées plus fréquentes et plus fortes en début de traitement.

isotretinoine-curacne-roaccutane

isotretinoine-curacne-roaccutane

 

Une étude sur les taux de rechutes ayant conduit à la mise en place d’une seconde cure.

Cette article parle de 20% de rechute tellement sévères qu’elle ont justifié l’établissement d’une seconde cure de Roaccutane. Aucune information n’est apporté sur les rechutes « moins sévères » (qui n’ont pas nécessité de seconde de Roaccutane) ou tous simplement dont les patients n’ont pas souhaité se remanifester auprès des mêmes professionnels ou se sont tournées vers des méthodes alternatives. On peut donc imaginer que bien plus de personnes ont vu leur acné resurgir.

Les limites de cette étude s’expliquent principalement par le fait qu’il s’agisse d’une étude réalisée a posteriori (étude retrospective) en récupérant les données des dossiers de patients.

Roaccutane Miracle ou Poison : Conclusion

Cet article a pour but d’apporter plus d’information sur ce médicament qui peut tout à fait être utile, comme je le dis la vidéo, mais qui peut également priver beaucoup de personne de la recherche de la compréhension du fonctionnement de leur peau et des soins qu’elle demande. Cela en abandonnant leur responsabilité sur leur corps à un médicament.

Vous avez eu une expérience avec le Roaccutane ou vous vous apprêtez à commencer le traitement ? partager vos questions ou remarques dans les commentaires et je me joindrai à la discussion.

En tout cas prenez bien soin de vous !

[En savoir plus sur le groupe de Suivi Anti-Rechute Roaccutane]

Sources Pubmed:

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24173086
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19112761

Les articles à ne pas manquer:

 

Termes vous ayant permis de trouver cet article:

  • Roaccutane traitement acné
  • danger roaccutane
  • roaccutane miracle ou poison
  • roaccutane effets secondaires
  • isotrétinoïne effets secondaires
  • curacné effets secondaires
  • curacné risque
  • roaccutane risque
  • prendre roaccutane
  • grosse poussée d’acné roaccutane
  • grosse poussée de bouton roaccutane
  • curacné produit miracle
Share This